Contenu

COP 21 Université Grenoble Alpes COP 21 Université Grenoble Alpes

  • Communauté Université Grenoble Alpes
  • COP21-UGA sur Facebook

Accueil > Agenda > Sur les traces du GIEC


Adaptation et Mitigation : l’Economie des Politiques Climatiques

le 14 octobre 2015
12h30
Sciences de la société, Sciences de l'Environnement

Conférence de Thomas Sterner, Lead Author d'un chapitre du Groupe de travail #3 du GIEC

vign-pollution.jpg
Toute politique climatique, et même l'absence de politique climatique, correspond à un arbitrage entre les coûts du changement climatique (adaptation) et les coûts des politiques de réduction des émissions (atténuation): le laisser-faire entrainerait des coûts d'adaptation très élevés, alors qu'une diminution rapide des émissions supposerait d'engager un effort important pour l'investissement et les changements de comportements.
La théorie économique pure nous indique qu'il faut comparer en permanence les coûts de l'action et de l'inaction et rechercher le bon dosage, soit une trajectoire optimale d'émission. Mais cette mesure des coûts et avantages pose problème, plus encore pour les coûts de l'adaptation que pour les coûts de l'atténuation; cela surtout s'il faut prendre en compte les phénomènes possibles "d'emballement climatique". Ce qui doit plutôt conduire à retenir un "objectif climatique de précaution" (par exemple la norme du 2°C) et à rechercher ensuite les solutions efficaces économiquement.

Thomas Sterner est professeur à l'Université de Gothenburg (Suède), contributeur des travaux du GIEC ("atténuation du changement climatique") et professeur invité au Collège de France en économie de l'environnement pour 2015-2016.

Infos pratiques

Lieu

 Amphi Weil

Site

Grenoble - Domaine Universitaire
Mise à jour le 10 mars 2016

En vidéo

puceVisionnez cette conférence en vidéo sur le site des podcasts de l'Université
Membres
Associés renforcés
Associés simples